Kelly Grace

Les cinq infos du vendredi : nouveautés techniques et mutations du secteur des médias

Nous sommes de retour avec une nouvelle édition des cinq infos du vendredi ! Cette semaine, nous parlons d'Amazon qui lance un nouveau chatbot d'IA, de Meta qui fait face à des problèmes de confidentialité, du déclin des journaux américains, de la mise à jour de Google qui modifie le trafic des sites d'actualités et de l'accord de financement conclu entre Google et les éditeurs de presse canadiens. 

Amazon Q, chatbot d'intelligence artificielle pour les entreprises

Amazon a lancé un nouveau chatbot d'IA appelé Amazon Q. Il est conçu pour aider les employés dans leurs tâches quotidiennes, comme résumer des documents, remplir des tickets de support et répondre à des questions sur les politiques de l'entreprise. Amazon Q est proposé à partir de 20 dollars par mois. Lire la suite sur le New York Times.  

L'abonnement sans publicité de Meta dans l'UE pose des problèmes de protection de la vie privée

Un groupe de défense des droits à la vie privée, Noyb, a déposé une plainte contre le nouveau service d'abonnement sans publicité de Meta. Noyb affirme que le coût de l'abonnement est trop élevé et que cela permet à Meta de tirer profit des clients qui continuent d'utiliser les versions gratuites de Facebook et d'Instagram. Lire la suite sur TechCrunch

Le déclin des journaux américains

Le nombre de quotidiens locaux aux États-Unis diminue rapidement. En 2005, le pays comptait 8 891 journaux. Aujourd'hui, on estime qu'il n'en reste plus que 6 000, ce qui signifie qu'un tiers de tous les journaux américains a disparu en seulement 18 ans. Lire la suite sur AXIOS

La mise à jour de Google modifie le trafic des sites d'information

La dernière mise à jour de l'algorithme de Google a eu un impact considérable sur les éditeurs de presse. Certains éditeurs ont vu leur classement dans les moteurs de recherche chuter de 20 %. La mise à jour a été conçue pour afficher des résultats utiles et fiables, mais elle a eu un impact négatif sur les sites d'information. Lire la suite sur Press Gazette

Google et les éditeurs de presse canadiens concluent un accord de financement 

Google a accepté de payer 73,6 millions de dollars par an aux éditeurs de presse canadiens pour que les actualités restent dans les résultats de recherche. Cet accord s'inscrit dans le cadre de la loi sur l'information en ligne, qui oblige les grandes entreprises technologiques à partager les recettes publicitaires avec les éditeurs de presse. Google versera également 100 millions de dollars aux entreprises de presse canadiennes. Lire la suite sur The Guardian



Share this post.

Sélection d'Articles

Comment AdvantageCS augmente la rétention des employés

Feb 9, 2024
Les entreprises technologiques sont connues pour leur taux élevé de rotation …

Faites connaissance avec Gabriel Rees, notre nouvel analyste

Jan 31, 2024
Nous sommes heureux d'accueillir Gabriel Rees, le nouveau membre de notre é …

L'importance des offres groupées : augmenter la valeur de la marque et la fidélisation des clients

Jan 16, 2024
Dans un monde numérique en constante évolution, les éditeurs cherchent en …