Dec 14, 2021
James Varblow

Les Tendances de l'Edition pour 2022

Les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement se poursuivent

L’édition papier est l’un des nombreux marchés touchés par les problèmes persistants sur la chaîne d’approvisionnement, déclenchés par la pandémie mondiale. L’Asie imprime une grande partie des livres en couleur de l'ensemble du monde, mais avec une demande croissante sur les conteneurs, il en coûte maintenant jusqu’à dix fois le montant standard pour expédier des livres à l’étranger. En outre, le transport maritime prend beaucoup plus de temps en raison des pénuries de travail et de l’incapacité à mettre en place une infrastructure pour la hausse de la demande à la suite des fermetures de 2020.

La paralysie de la chaîne d’approvisionnement renforce des tendances qui sont déjà en place depuis des années alors que les médias numériques continuent de croître et que l’édition papier recule davantage. La distribution devient de plus en plus difficile.

La Tech Dominante fait face à des poursuites judiciaires de la part de petits éditeurs

Facebook et Google font face à des poursuites antitrust de la part de plus de 200 petits journaux, les accusant de comportement monopolistique autour des revenus publicitaires numériques. La première action en justice a été déposée par HP Media en janvier 2021, et le mouvement est devenu une tendance mondiale. Ces éditeurs allèguent que Google et Facebook utilisent le pouvoir de leur oligopole pour siphonner les revenus publicitaires numériques qui devraient aller aux petites entreprises.

Il s’agit de la dernière d’une série de mesures prises contre l'oligopole des GAFA par des éditeurs du monde entier. En juillet 2021, les régulateurs antitrust en France ont imposé une amende de 500 millions d’euros à Google, invoquant l’incapacité à offrir un accord équitable avec les éditeurs locaux en échange de l’hébergement de leur contenu. Pendant ce temps, le code australien de négociation des médias d’information exige que Google et Facebook paient les éditeurs australiens en utilisant des conditions fixées par un tiers s’ils ne parviennent pas à un accord avec la société d’édition.

Les revenus publicitaires numériques continuent de croître, le rapport annuel de GroupM précisant que la publicité numérique représente désormais 64,4% du marché. En dehors de la Chine, on estime que 80 à 90% du marché de la publicité numérique appartient à Meta, Alphabet et Amazon, soit plus de 50% de l’ensemble du marché. Pendant ce temps, les revenus publicitaires ont constamment diminué pour les journaux et les magazines pendant des années et ne montrent aucun signe de ralentissement.

Le front audio en pleine croissance

Le contenu audio est en hausse depuis des années, et la pandémie de 2020 n’a rien fait pour dissuader cette croissance. L’enquête d’Edison Research et de Triton Digital a estimé que 62% de la population adulte américaine a écouté de l’audio en ligne au cours de la dernière semaine, contre 60% en 2020 et 22% en 2011. Les auditeurs hebdomadaires ont maintenant en moyenne 16 heures et 14 minutes de temps d’écoute, contre 15 heures et 12 minutes en 2020. L’écoute hebdomadaire des podcasts atteint 28% en 2021, soit plus du double de ce qu’elle était il y a 5 ans.

Les articles narrés ont favorisé la rétention des auditeurs. Le magazine numérique danois Zetland perdait des abonnés en raison du manque d’engagement jusqu'à ce qu'il ajoute une plate-forme audio. Zetland propose désormais des articles audio, lus par un lecteur maison. Ces articles affichent une rétention d’audience de 90%. Les articles dans ce format ont l’avantage de l’accessibilité, car les utilisateurs peuvent interagir avec ces articles dans les actions banales de leur quotidien, telles que le trajet du matin. De plus, les auditeurs audio interagissent avec les informations dans un flux constant, plutôt que dans une écoute individuelle. 

Le New York Times a construit sa présence audio en acquérant des sociétés audio et en investissant dans des podcasts. Cependant, ces podcasts sont principalement distribués sur des applications comme Spotify. Ils prévoient de passer à l’étape suivante en 2022, en lançant une nouvelle application « The New York Times Audio ». L’application fera partie de l’offre groupée d’abonnement Times. Il mettra en vedette le journalisme audio, ainsi que des podcasts. 

Trouver de nouveaux liens générationnels

Atteindre la génération Z reste un défi pour les éditeurs. Cette génération, dont les années de naissance vont approximativement de 1997 à 2012, est plus immergée que jamais dans les médias sociaux, et les stratégies actuelles ne sont pas efficaces. Alors que les médias audio sont plus populaires parmi la génération du millénaire, les éditeurs prennent de nouvelles mesures pour étendre leur influence auprès des jeunes générations. 

La génération Z s’est développée autour d’un bombardement de publicité et d’une exposition constante aux opinions de leurs pairs. Ils peuvent être sceptiques à l’égard de tout ce qui est considéré comme inauthentique. Ils recherchent des médias à la fois agiles et engageants.  

Une étude de l’Institut Reuter a révélé que 57% de la génération Z reçoit d’abord ses nouvelles des médias sociaux. La génération Z est habituée à faire défiler quotidiennement des pans entiers d’informations, mais s’engagera sérieusement lorsqu’elle trouvera un intérêt. Pour cette raison, la présence sur les médias sociaux, en particulier au format vidéo, est importante lorsque l’on s’engage avec cette génération. 

Sports Illustrated, un éditeur américain, adopte une stratégie centrée sur les médias sociaux pour promouvoir l’engagement de la génération Z. Sports Illustrated a récemment lancé une page officielle Snapchat partageant des clips vidéo et une analyse des dernières nouvelles sportives. L’éditeur de Sports Illustrated, The Arena Group, a effectivement adopté des stratégies pour étendre sa présence, en acquérant le site Web sportif The Spun. Le groupe Sports Illustrated Media a élargi sa portée de 250% au cours de la dernière année, avec près de 53 millions d’utilisateurs uniques. 

Dans ce changement en profondeur du secteur de l'édition, il y a certaines constantes auxquelles les éditeurs peuvent s’accrocher. Bien que le format des médias puisse changer en même temps que les moyens d’atteindre les clients, la demande sous-jacente reste la même. Les gens veulent des médias attrayants et de qualité qui répondent à leurs intérêts. Les éditeurs peuvent se distinguer de la même manière que jamais : produire un excellent contenu qui correspond à leur créneau et s’adresse à leur public.


Share this post.

Sélection d'Articles

L'expérience utilisateur Advantage

Sep 20, 2022
Advantage prend en charge certaines des transactions commerciales les plus …

Les avantages de la synchronisation pour les abonnements avec du papier et du numérique

Aug 25, 2022
Le papier est mort ... Beaucoup l’ont affirmé. Les analystes et les experts pré …

Le succès de l'appel aux dons pour la clinique de l'espoir

Aug 12, 2022
Le mois dernier, nous avons organisé notre 12e collecte de fonds annuelle pour …